Vivatech 2022

Non mais c’est quoi ce délire !!! J’ai trainé au salon Vivatech 2022 et c’est un choc phénoménal !

Salon Vivatech 2022

Alors par où commencer ? Vous pensez être connecté, digital, branché, hype ? Un petit séjour dans les allées de ce salon va vous remettre votre CPU à l’heure.

“Ici c’est Metaverse, Web3.0, Blockchain, NFT, VR et english, please… Cool, non ?”

Jeune bénévole à l’accueil

Je me revois parler de “second life” à ma grand-mère qui me regardait avec une expression proche d’un adolescent de 15 ans face à un livre de sociologie sur les paysans de l’an mille au lac de Paladru. Et bien là, c’est pareil. J’ai parlé avec des gens sans comprendre ce qu’ils me disaient ! Et parfois plusieurs minutes ! Ici on parle un “franglais” rempli d’acronymes en intercalant des rires nerveux ou des “amazing” si sincères que vous vous dites … et merde, je suis totalement larguée !

SecondLife un des premiers metavers sorti en 2003
SecondLife, un des premiers Metavers sortis en 2003

Pour faire simple, il est fort probable que, dans un avenir proche, on se trimbale avec des casques VR sur le crâne, à longueur de journée, chez nous comme au bureau. J’ai vu des gens assis avec un casque sur la tête, gantés de capteurs qui pianotent dans le vide. A l’écran, on découvre qu’ils utilisent un ordinateur virtuel, devant une baie vitrée avec vue sur une jungle, leur nouvel espace bureau. Vous préférez la mer, pas de souci…

Et l’écologie ? Oui bien sûr… En veux-tu ? En voilà !
Des moissonneuses “green” qui nécessitent tellement de
terres rares qu’elles n’auront bientôt plus de parcelles à moissonner ! Vous aurez demain un potager fait de bacs en plastique suspendus qui produiront trois bouts d’herbes aromatiques et consommeront de l’électricité en continu. Évidemment tout est blanc, pur, immaculé.

Attention, je ne joue pas la pure “réac” qui grogne parce qu’elle ne comprend pas tout. J’ai évidemment la lecture technologique de tout cela, la vision des possibilités infinies pour gérer les datas et rendre les systèmes plus pratiques, plus “green”, plus efficaces dans ce monde qui devient complexe. La réponse à notre évolution, c’est aussi la technologie, j’en suis bien consciente.


Je déambule et je me pose trop de questions. Ce qui est frustrant, c’est de se dire que si tout cela existe, si tous ces stands sourient au monde qui les visite, c’est que nous voulons cela. Nous voulons des casques VR, nous sommes impatients de voir arriver la blockchain, nous kiffons les NFT, nous trépignons devant le stand de Méta…

Comme je le disais en introduction, c’est un choc par ce que l’on voit mais aussi par ce que l’on entend : tout est en anglais. Tout. Les stands sont en anglais, les pitchs en anglais, les conférences, les démos… Et là tu penses à ton niveau d’anglais, proche de zéro, atteint grâce aux programmes extrêmement puissants de notre éducation nationale. 😁

Je m’arrête à un carrefour, il y a un monde de dingue… J’ai face à moi cet univers qui va gérer ma vie sociale de demain. Je dis “sociale” mais il faudrait dire technique… Ou techniale ? Sonique ? Vivatech 2022

Heureusement qu’il y a les stands Région. Ils sont plus modestes mais ils font du bien car on reconnait des gens comme vous et moi, connectés à la réalité de leur terrain. Ces stands ramènent du pragmatisme, du concret, de la solution technologique de haut niveau.

ALORS… comme dirait ma soeur préférée.

1 – Évidemment, ce salon représente le summum de la tech. Un peu comme un défilé de mode où tu ne te vois pas porter les habits que tu aperçois et bien là c’est pareil, on est sur des projections, des prototypes, des tests, des essais… On pousse des limites pour trouver des solutions. Les buts à atteindre semblent être :
– vivre mieux et plus longtemps
– consommer plus et plus facilement
– éliminer toutes contraintes par les datas et la technologie

2 – De toute façon, cette révolution numérique qui est en marche depuis bien longtemps est, et sera, LE modèle. Ne pas en avoir conscience, ne pas comprendre cela, vous placera directement dans la ligne des personnes qui ont quitté le navire. Il faut apprendre à utiliser et à intégrer ces systèmes numériques d’aujourd’hui. Il n’y a pas d’arrangement.

3L’humain et ses émotions seront toujours au dessus. Tout ce que j’ai vu est porté par des passionnés, des intelligences humaines avant d’être artificielles. Tout provient d’êtres guidés par leurs émotions et cette réalité est fondamentale avant d’être virtuelle. C’est donc rassurant.

Je repars chamboulée. Pleine de pixels, de datas et d’algorithmes. Je quitte ce lieu, numérisée et pleine de souvenirs. Est-ce que je viens de voyager dans le futur ?
Certainement ….
Vivatech 2022

Il faut croire au numérique qui nous redonne le temps d’être penseur. Il faut croire en la technologie qui laisse un espace pour l’écologie. Enfin, il faut espérer en cet avenir programmatique qui nous permettra de passer de nombreuses tempêtes et d’être des humains… augmentés.

P. Vivatech 2022