Bons plans vacances

Quel est votre plus beau souvenir de vacances ?

(Vous avez trouvé ? Alors, écrivez-le dans notre section “Souvenirs”)

Je viens de prendre 2 minutes pour réfléchir à mon tour à cette question. Je pense que les bords de mer avec ma grand-mère prédominent sur le reste. Certainement une sensation de liberté, de ne pas être avec les parents, d’avoir le droit de faire des choses normalement interdites. Je me rappelle du marché, des manèges, de la plage bien sûr, des vagues, du parfum de la crème solaire. Une quantité de marqueurs soulignant des moments heureux.

Ma pensée organise ces moments par l’importance et la précision du souvenir qui combinent parfois plusieurs sens. Les souvenirs de vacances adolescent, jeune adulte, les premiers voyages avec son copain ou sa copine, les premières vacances à l’étranger, avec nos enfants bébés… Il existe une évolution dans ce cheminement du départ en vacances. Désormais, on cherche les “bons plans vacances” pour déléguer aux moteurs artificiels la responsabilité de dénicher l’endroit de farniente idéal.

Arrivé à un certain moment de sa vie, les vacances sont abordées d’une autre manière. Le sociologue Hartmut Rosa nous propose ce point de vue :

“Il paraît plus approprié de parler de décélération stratégique ou fonctionnelle. Pourquoi partir en vacances ? Pour revenir reposé, être plus efficace durant le reste de l’année. La pause relance l’énergie des compétiteurs. C’est un ingrédient de l’accélération plus qu’un réel retour au calme.” (à lire en intégralité : 📓)

Les vacances ne sont donc plus utilisées par certains comme un “autre horizon” mais une pause pour retrouver l’énergie.

Et quoi d’autre ? Bons plans vacances

Exister sous une autre forme : on va s’habiller comme jamais, aller où on ne va plus, découvrir, s’enrichir d’un ailleurs. Cette posture permet de garder une part d’inconnu, d’aventure. C’est là aussi que la fabrique à souvenirs se met en marche et ça, c’est bon ! Car les souvenirs de voyages ressemblent à ceux qu’on avait enfant, ils sentent la crème solaire et l’épice, ils ont le goût d’un apéritif anisé, d’un plat en terrasse et d’une poire Belle Hélène. Se laisser aller, ne plus organiser sa journée, laisser filer le temps…

Pourtant certains, il est impossible de décrocher. Les vacances sont alors sportives ou les expériences et activités s’enchainent sans arrêt. On se retrouve avec des selfies accrochés à un parachute, chevauchant un cheval ou trempé dans un rafting… Autre option pour ces vacances dynamiques : la culture. Désormais, on pose des congés pour aller en festival ou pour visiter de fond en comble des expos, des musées et se nourrir l’esprit pour s’éveiller.

Seul ou en famille ?

Alors là… je sèche car seul, j’ai envie de dire : pourquoi faire ? Parce qu’espérer rencontrer quelqu’un le temps des vacances c’est un peu miser sur un malentendu ! Et partir en famille, avec frères, soeurs, cousins, cousines ce n’est plus des vacances, c’est une pièce de théâtre. Peut-on se reposer lorsqu’on est constamment en représentation ?

Les sentiers battus n’offrent guère de richesse ; les autres en sont pleins.

Jean GIONO

Je reste sur une analyse lue voici quelques années par une autre sociologue, (et là, désolé, j’ai oublié son nom) mais j’ai retenu :

  • Tout au long de l’année, partir avec ses enfants, une semaine par ci, une semaine par là et en profiter pour visiter la famille. Cela permet de breaker sans perdre le rythme une fois l’école revenue.
  • Les grandes vacances : caser les enfants avec les grand-parents, les amis, les copains/copines dans un endroit où ils vont prendre des habitudes, comme un camping de bord de mer ou la location dans un village doré de soleil au pied de la garrigue puis partir avec son mari et sa femme comme à 20 ans, les yeux grands ouverts au monde. 😁
    Cette formule a deux avantages : elle permet à nos enfants d’accrocher au mot “vacances” un endroit indélébile et pour les parents comme pour les enfants de se séparer pour mieux se retrouver. Une sorte de mue.

Cette vision des vacances est plutôt pas mal… Sans oublier de prendre des photos, écrire, lire, écouter de la musique, goûter, manger, boire… Faire vibrer tous ses sens et dans tous les sens.

Voilà comment on fabrique des souvenirs de vacances inoubliables que vous aurez plaisir à ranger dans notre application toodays.me 💙

Le truc à ne jamais faire : profiter des vacances pour faire des travaux !!! Alors là sur le moment pas de problème mais on en reparle à l’automne ! Bons plans vacances

Dernière chose hyper importante : 3 semaines minimum.

Faire une pause en voiture au bord de la mer, les pieds à la fenêtre

Bonnes vacances – P&P ✨