Pourquoi sauvegarder ses souvenirs ?

La réponse à cette vérité la plus connue, c’est tout simplement pour ne pas les perdre. Bien… On vient d’enfoncer une porte ouverte.

Mais le “Pourquoi sauvegarder ses souvenirs ?” va bien au-delà du simple stockage et c’est bien plus complexe qu’il n’y parait. On peut aussi le faire pour des raisons affectives, sociologiques, historiques, biologiques, psychologiques, médicales, etc. Il y a un intérêt avec à peu près tout ce qui nous rend humain. Par contre, les conséquences de leur perte sont quasiment communes pour chaque personne : un drame, le vide absolu, l’impression de ne pas avoir existé.

Perdre tous ses souvenirs, dans un incendie par exemple, vous plonge dans le néant. Il y aura un avant et un après… Mutilé.

“S’il vous plait, prenez juste une seconde pour faire le point sur vos solutions
de stockage de souvenirs, là maintenant…”

Il faut savoir regarder les choses en face. portrait.souvenirs.moment de vie
Photo de sergio souza

On fabrique des souvenirs dès l’enfance. On dit qu’à partir de 4 ans, l’être humain est capable de graver ses souvenirs. Matérialiser ses souvenirs permet d’avoir ce sentiment d’appartenance, d’être relié à l’autre, de se sentir aimé et d’être rassuré. Ils sont aussi l’occasion de pouvoir répondre aux questions sur sa naissance, son enfance, son adolescence… Garder des souvenirs permet donc de transmettre et partager son histoire, des anecdotes, de comprendre le chemin parcouru.

Vous êtes vous posé cette question : mais pourquoi j’en suis là ?

La réponse est certainement dans vos souvenirs. Et puis, il ne faut pas oublier que nos souvenirs sont un réservoir à bonheur. On ne va quand même pas s’en passer ! La vie est assez compliquée comme cela pour en plus ne plus vouloir se rappeler les bons moments !

Il y a des souvenirs indélébiles. Noel, voyages, écriture, cabane, espace, concerts
Cabanes, concerts, copines, cultures, cosmonaute… Inoubliables.

Les souvenirs sont des signatures temporelles, ils marquent notre existence. Ils révèlent tellement de choses sur notre comportement d’aujourd’hui. Les revoir nous permet de comprendre le présent et faire de bons choix pour l’avenir. C’est fou.

Ce qui est fantastique aussi, c’est qu’une seule photo peut vous rappeler un monde. Ils fonctionnent un peu en cascade. Ils sont la clé de tout un monde. Leur pouvoir sensoriel est terrible, vous regardez la photo de votre gâteau préféré que vous concoctait votre mère et vous avez l’odeur ou le goût qui ré-apparaissent ! Vous tombez sur une photo de vacances et vous vous rappelez du tube de cet été-là !

Les souvenirs sont transverses aux émotions !

Voilà pourquoi il faut les sauvegarder, ils sont votre existence, ils sont votre éternité.

On veut laisser une marque de son passage sur Terre. Paris, pont, cadenas, amour
Photo de Dids 

Alors pour réussir cette première étape, cruciale, soyons pragmatiques !



Le truc est de regrouper tous ses souvenirs et documents importants au même endroit. Alors quels sont nos choix ?

1- Il y a désormais une offre généreuse sur des “Clouds” sécurisés

Cela vous permet de tout centraliser. Les plus connus sont liés au GAFAM type Apple ou Google Drive, Microsoft ou même Amazon. Ces solutions sont bien faites et très fiables (je le rappelle, le numérique est la solution la plus pérenne pour sauvegarder ses données) mais cela vous lie avec ces entreprises et l’on ne peut pas dire qu’elles soient hyper précises sur l’utilisation potentielle de vos données personnelles.

Le fameux RGPD est un modèle unique, français et européen. Avec le temps, nous constaterons que c’est plutôt pas mal comme système pour notre vie privée. Il faut donc se tourner vers des systèmes européens si votre vie privée est une priorité. L’idéal serait d’avoir le “cerveau” de ce Cloud en Europe (respectant les RGPD) et d’utiliser le stockage pur des données chiffrées sur des plateformes américaines par exemple… Si, si c’est possible…

Les principaux vendeurs de cloud. Clouds, sauvegarde, regrouper
L’offre de Cloud est vaste…mais elle n’est pas européenne.

2 – Dans un deuxième temps, vous avez les disques durs externes.

Là aussi, il y en a pour tous les prix donc toutes les qualités. Faites l’expérience d’aller chez un réparateur informatique pour lui parler “disque dur” et rapidement, il vous orientera vers de bonnes marques. Mais les limites sont là. Il ne faut pas confondre “externe” avec “mobilité”. Si vous laissez tomber un disque dur externe de votre hauteur, vous pouvez être sûr d’avoir tout perdu 😩.  Il faut se dire que c’est externe mais pas super mobile. Alors, se pose la question du prix à mettre dans ces matériels pour sauvegarder votre éternité… Dilemme assuré.

L'intérieur d'un disque dur. Disque dur externe, sauvegarde
Beaucoup de disques durs externes ont encore un plateau tournant… S’il tombe par terre, dites adieu à toutes vos données !


L’inconvénient majeur des disques durs externes, c’est qu’un incendie aura le même effet sur eux que pour le reste de vos affaires, à savoir se transformer en un tas de cendre (ou une flaque de plastique). Autre inconvénient non négligeable, leur forte attractivité pour les voleurs…

3 – Dois-je aborder vos livres de photos imprimés ?

Leur seul avantage est le feuilletage possible. Pour le reste, les photos sont souvent pixelisées car les gens ne connaissent pas les règles de l’impression. Il faut une qualité minimum de 300 dpi (unité de précision liée à l’impression) pour une photo. En plus, ils vieillissent mal, ils s’abîment facilement, ils brûlent, ils ne se partagent pas entre frère et soeur, etc. Donc pas vraiment fiables pour votre éternité, à notre goût. Disons que c’est en plus d’un stockage numérique mais en aucun cas, la solution numéro 1 pour conserver votre vie. Sans oublier le nombre de dimanche d’hiver qu’il va falloir passer pour constituer un album. 😁


Je résume

N° 1 : les Clouds sont parfaits pour la sauvegarde de vos données mais attention aux systèmes qui ne respectent pas le RGPD.

N° 2 : les disques durs externes sont une possibilité mais il faut se mettre en tête qu’ils ne sont pas forcément “mobiles”  et ne pas oublier qu’ils ne résistent pas aux catastrophes naturelles ou accidents.

N° 3 : les albums photos, chronophages à construire, non pérennes dans le temps et non partageables.

Il faut sauvegarder ses souvenirs. C’est certain. Nous avons vu qu’il existait des supports pour cela. Nous avons vu également dans un article précédent (http://toodays.me/blog/2021/04/27/victor-romy/) qu’il fallait trier ses souvenirs. La prochaine fois, nous verrons comment les transmettre.

Comme vous avez déjà beaucoup lu, il est temps de faire autre chose… Et de créer un nouveau souvenir😁.

Victor & Romy

sauvegarder ses souvenirs ?

Les derniers articles par Victor et Romy (tout voir)