Bien choisir une capsule temporelle

Nous avons tous, à un moment donné, caché quelque chose pour “préserver et retrouver plus tard”. C’est humain, nous voulons laisser une trace de notre existence à notre descendance. Nos souvenirs sont notre avenir, il faut les protéger. Nous avons déjà écrit sur le sujet, alors voyons comment bien choisir sa capsule temporelle.

Comment enfouir son trésor ?

Les archéologues sont, depuis la nuit des temps, à la recherche de ces trésors enfouis. Leurs angoisses ne sont pas liées à l’existence ou non d’un trésor – puisque toutes les civilisations ont eu la volonté de conserver une trace de leurs actions – mais sur l’effet du temps sur celui-ci. Ce qui généralement abîme un trésor, c’est la mauvaise anticipation de cette usure difficilement contrôlable du temps qui passe.

Les Égyptiens avaient une nouvelle fois compris cela et leur Capsule temporelle en forme de pyramide est encore debout !
Pendant un temps, les constructions permettaient de cacher des capsules temporelles dans les murs ou sous les parquets mais très vite, on s’est rendu compte que les bâtiments étaient constamment en rénovation ou en réaménagement. Il n’était pas rare de voir apparaître des capsules temporelles qui n’avaient que 4 ou 5 ans… L’effet émotionnel n’y est plus !

Finalement, c’est bien dans le sol qu’une capsule a le plus de chance de rester à l’ombre des regards. Voici quelques conseils pour que votre capsule temporelle traverse les millénaires !

Bien choisir une capsule temporelle
Une bouteille à la terre
Bien choisir une capsule temporelle

Il faut penser à trois choses principales :

  • La qualité des documents ou objets que vous mettez dans votre capsule
  • Bien choisir sa capsule temporelle
  • Le choix du sol pour la planter

Et je rajouterais quand même un dernier point : un document qui explique précisément où elle se trouve. Cela paraît bizarre mais il est évident qu’on souhaite tous un jour que notre capsule temporelle soit retrouvée. On peut même transformer cette quête en chasse aux trésors.

1 – La qualité des documents et objets dans votre capsule.Ben choisir une capsule temporelle

Vous décidez d’écrire et de placer vos notes dans une capsule, eh bien prenez un papier de qualité et écrivez avec un vrai stylo à encre. On comprend aisément qu’une feuille de 80 gr et un crayon de bois ne feront pas l’affaire. Idem pour le choix de petits objets : même si l’environnement de la capsule est réduit, l’air qu’il y a à l’intérieur peut dégrader votre objet. Nous vous conseillons de placer vos objets dans des pochettes sous vide d’air. Il existe des machines très simples et peu onéreuses qui vous permettront de mettre vos documents sous vide. N’hésitez pas en plus à glisser une mini-pochette absorbante que l’on trouve très facilement sur internet. L’air et l’humidité seront ainsi réduits à néant.

Si vous faites le choix des photos, sachez que les photos en couleur s’abîment plus rapidement que celles en noir et blanc. Vous pouvez placer une feuille de papier entre chaque photo, cela évitera qu’elle colle entre elles. Enfin, il existe des enveloppes “spécial archive” qui renforcent encore la sécurité de vos photos. On se pose des questions sur le fait de mettre un disque dur ou une clé USB. Je suis partagé. Il est évident que dans 50 ans, les clés USB ne seront plus lisibles par les appareils qui existeront alors. Mais il y aura toujours la possibilité de retrouver des lecteurs. Regardez aujourd’hui, on peut numériser des bobines de films super 8 ! Je pense que cela se tente en protégeant au maximum cette clé USB (air + humidité)

Machine à mettre sous vide.Bien choisir une capsule temporelle
Remplacez les aliments par des documents ! Tout… simplement.

2 – Bien choisir une capsule temporelle

Choisissez une capsule qui ne rouille pas et qui soit étanche. Donc on oublie les boîtes à gâteaux en fer !

Le verre est particulièrement résistant mais le souci principal est qu’il reste fragile et les mouvements du sol auront raison de lui. Les plastiques, pourquoi pas mais vérifiez désormais qu’ils ne sont pas biodégradables, bien évidemment.

La vraie solution ultra-durable réside dans les plastiques biosourcés (pour ne pas polluer le sol).

Orientez-vous également vers des formes cylindriques ou ovoïdes pour mieux résister aux mouvements du sol. Les formes cylindriques “rouleront” dans le sol. Bien sûr, choisissez un caisson étanche. Il faut s’orienter vers les étanchéités dites “à couverture”. Le bouchon doit être au-dessus du corps avec un joint à l’extérieur du corps. Naturellement, même sans joint, ce montage est plus étanche. Concernant la taille, attention aux trop grandes capsules qui peuvent casser avec les mouvements du sol. Il faut trouver le bon compromis taille, capacité, résistance.

Rien ne vous empêche de protéger votre capsule par un emballage extérieur. Attention, ce n’est pas forcément le sac plastique qui résiste le mieux au temps ! Pensez aux momies, elles se sont conservées des millénaires entourées de bandelettes.

Vous l’avez compris, le sol va forcément être un élément agressif avec votre capsule alors rajoutez des couches de protections. Placez votre capsule dans un tissu imputrescible de ce type, puis placez-la dans une boîte en bois imputrescible également.

3 – Le choix du sol pour la planter

Sol acide ou alcalin ? Pour les différencier, regardez la couleur. Plus la terre est noire, plus elle est riche et acide, plus elle est claire plus elle est sèche et neutre.

Nous vous conseillons alors de creuser d’au moins 1 mètre de profondeur. Les objets ont tendance à remonter avec le temps, c’est donc plus prudent. Évitez les terrains en pente car la capsule peut glisser et son point GPS ne sera plus le bon. Évitez également les terrains en cuvette qui vont stocker l’eau. Bien sûr, essayez de vous projeter dans le paysage dans 20 ou 30 ans ou renseignez-vous. Il ne faudrait pas qu’un lotissement se construise là où vous souhaiter planter la capsule !

Bon, après, ne vous posez pas trop de questions. Choisissez un endroit qui a aussi du sens pour vous et laissez la nature faire le reste.

Différents type de sols
Du plus acide au plus alcalin

4 – Bien renseigner l’endroit où elle se trouve. Bien choisir une capsule temporelle

Grâce à l’application toodays.me, vous avez une fonction de localisation qui vous permet d’enregistrer la position exacte de votre capsule. N’hésitez pas à noter les coordonnées dans un carnet chez vous et de compléter avec des informations de localisation plus précises.
” Je l’ai enterrée dans un champ, face à la mer, au bout de la route des crabes, à 50 m au nord du pin parasol…”

Boussole pour bien retrouver une position
Bien choisir une capsule temporelle

Conclusion :

Trouvez la bonne capsule et protégez bien vos documents.
Choisissez le bon endroit pour l’enterrer et n’hésitez pas à noter des renseignements complémentaires pour mieux la retrouver, vous ou votre descendance.

Pour info, la seule solution française connue à ce jour, c’est la capsule toodays.me

Détails d'une capsule temporelle toodays.me pour Bien choisir une capsule temporelle
Capsule temporelle toodays.me

Vous la trouverez ici : https://www.capsule-toodays.me/

D’autres articles ici :

https://www.vice.com/fr/article/59ja8b/comment-creer-votre-capsule-temporelle
https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6990001798539280384
https://www.topito.com/top-capsules-temporelles-fascinantes
Les derniers articles par Victor et Romy (tout voir)