6 raisons de parler aux anciens

J’avais cet article en tête depuis longtemps mais je n’arrivais pas à le sortir : 6 raisons de parler aux anciens. C’est en apprenant le décès de ma vieille tante bretonne que j’ai pris conscience que le dernier lien qui m’accrochait à la Bretagne venait de céder. Comme tout le monde a ses moments de peine, on se dit qu’on n’a pas assez profité de nos anciens. Je l’a vois encore dans sa cuisine au moment de Noël à nous concocter de succulents gâteaux… Ou cette plage de Binic où elle nous invitait à grimper sur les rochers. Alors, ce matin, j’ai une forte pensée pour ma tante bretonne.

6 raisons de parler aux anciens, plage de Binic sans les années 2000

1 – Les souvenirs de nos aïeux, un trésor de sagesse et d’histoire 👵🏼

Dans le tourbillon de nos vies modernes, il est parfois facile d’oublier d’où nous venons. Pourtant, nos aïeux, nos grands-parents, nos arrière-grands-parents, sont les gardiens de notre histoire familiale. Leurs souvenirs sont une mine précieuse de sagesse, d’histoires et de traditions qui nous relient à notre passé et nous aident à comprendre notre présent. Ils sont là, près à nous transmettre les histoires de nos origines. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le temps ne s’écoule pas de la même façon lorsqu’on écoute les anciens. Tout devient plus calme, plus ralenti… Comme si le monde autour de nous écoutait également.

2 – Les souvenirs, gardiens de l’histoire ⚔️

Les souvenirs de nos aïeux sont des trésors vivants d’histoires familiales. Ils nous transportent dans le temps, nous permettant de revivre des événements passés à travers les yeux de ceux qui les ont vécus. Les récits de la jeunesse, des mariages, des naissances, des défis et des victoires de nos aïeux sont autant de pièces du puzzle qui composent notre propre histoire.

Ce récit sont là pour prouver notre existence. On existe parce qu’on a des souvenirs.
Cela renforce de savoir d’où on vient, de connaitre l’évolution de notre vie. Et derrière les histoires, il y a l’expérience pour refaire de bonnes choses ou inversement pour ne pas commettre les même erreurs. Ces conseils sont précieux et enrichissants. Tiens, en parlant de richesse, je me rappelle un conseil de mon oncle, financier dans son époque : ” Tu veux être riche mon neveu ? Et bien écoute, c’est très simple : dès que tu gagnes de l’argent, tu mets 30% de côté.” Bon, ok… j’aurais dû l’écouter. 6 raisons de parler aux anciens

#archives #trésor #transmission

3 – L’oralité : transmettre l’héritage 📣 6 raisons de parler aux anciens

Dans de nombreuses cultures à travers le monde, la tradition orale est le moyen privilégié de transmettre les souvenirs des aïeux aux générations futures. Les récits sont racontés autour du feu, à la table de la cuisine ou lors de réunions de famille. Ces histoires sont plus que de simples anecdotes ; elles contiennent des leçons de vie, des valeurs familiales et des traditions qui façonnent notre identité.

“La vie est une succession de transmission”

4 – La sagesse des anciens 😎

Les souvenirs de nos aïeux sont une source précieuse de sagesse. Ils ont traversé des époques de changement et d’adversité, et leurs expériences ont forgé leur compréhension de la vie. Leurs conseils, souvent empreints de simplicité et de bon sens, peuvent nous guider dans nos propres défis et décisions.

Leur regard sur le monde est double. Ils ont à la fois, l’analyse parfaite de leur époque et la lecture du monde actuel. Ce sont les seuls à pouvoir construire un pont entre deux mondes et à comprendre pourquoi nous en sommes là. Cette vision est une carte qui peut aider à trouver un sens à sa vie. En vous connaissant enfant, une grand-mère peut vous sortir : “tu as toujours été comme ça petit !” Cette simple remarque peut vous guider…

6 raisons de parler aux anciens #bridge #brooklynnbridge #new-york

5 – La connexion générationnelle 🛜

Explorer les souvenirs de nos aïeux renforce les liens intergénérationnels. En écoutant attentivement, en posant des questions et en montrant de l’intérêt pour leur histoire, nous honorons nos aînés et créons des moments de connexion profonde. Les souvenirs partagés peuvent rapprocher les générations et donner naissance à des conversations enrichissantes.

Je me répète mais je suis certain que le temps ne s’écoule pas à la même vitesse lorsqu’on écoute des histoires anciennes.

6 raisons de parler aux anciens #pendule #temps

6 – La préservation de la mémoire 🎙️

Il est important de prendre des mesures pour préserver les souvenirs de nos aïeux. Les enregistrer sous forme d’entretiens audio ou vidéo, de journaux familiaux, ou même de simples notes écrites, garantit que ces trésors ne se perdent pas avec le temps. Ces documents deviennent des archives familiales précieuses que les générations futures pourront consulter.

Je pense à une personne qui retranscrit les récit de vie : Le feutre rouge, son travail est incroyable. Sinon, il y a Familéo aussi qui propose un journal familial vraiment très bien fait.

Vous avez testé d’enregistrer votre grand-mère ? Le timbre de la voix, le sens de l’histoire, le petit côté radotage, les expressions d’un autre temps, c’est quand même très drôle. Alors enregistrez les conversations ! En vrai ou en cachette, peu importe. Je l’ai fait pour ma grand-mère et lorsque je réécoute (toujours la même histoire), cela me replonge instantanément en enfance… Faites l’expérience, vous allez halluciner !

6 raisons de parler aux anciens #dictaphone

7 – La continuité des traditions

Les souvenirs de nos aïeux sont souvent associés à des traditions familiales. Qu’il s’agisse de recettes de cuisine transmises de génération en génération, de fêtes spéciales, de coutumes religieuses ou de rituels, ces traditions sont le ciment qui unit la famille. Les souvenirs nous rappellent pourquoi ces traditions sont importantes et nous incitent à les perpétuer.

En conclusion, les souvenirs de nos aïeux sont une richesse inestimable. Ils sont un pont entre le passé et le présent, un héritage de sagesse et de traditions, et une source de connexion familiale. Prendre le temps d’écouter, d’apprendre et de préserver ces souvenirs est un acte d’amour envers nos aïeux et une manière de nous enrichir personnellement. N’oublions jamais que notre histoire familiale est une partie essentielle de notre propre histoire.

À “Tata Mimi”

P&P

Philippe & Peggy
Les derniers articles par Philippe & Peggy (tout voir)