La mémoire collective

Je me souviens ou la puissance de la mémoire collective

J’ai retrouvé hier quelques amis avec qui j’ai travaillé longtemps auparavant. En à peine deux minutes, ce sont les souvenirs qui ont pris le dessus de notre conversation. Ils ont recréé les liens qui nous unissaient jadis et nous ont invités à en créer de nouveaux. Cette mémoire collective a sa clé sémantique : “Je me souviens” … qui est revenue plusieurs fois dans notre conversation.

La mémoire collective

“Je me souviens” : trois simples mots qui renferment une profonde signification. Cette courte phrase est devenue emblématique, tant pour sa simplicité que pour sa capacité à évoquer une cascade d’émotions et de souvenirs. Mais d’où vient cette expression, et pourquoi a-t-elle pris une telle importance dans la culture populaire ? Y a t-il un lien avec la mémoire humaine ? Voyons voir d’où cela vient.

1- L’origine de “Je me souviens”

“Je me souviens” est une expression qui a une origine littéraire. Elle a été popularisée par l’écrivain québécois Philippe Panneton, mieux connu sous son nom de plume, Félix Leclerc, dans son recueil de poésie “Andante” publié en 1958. Dans ce recueil, l’auteur utilise fréquemment l’expression “Je me souviens” pour évoquer des souvenirs de son enfance et de son Québec natal.

Philippe Panneton

Et pour les férus d’histoire voici l’origine de la devise québecoise. On imagine parfaitement toutes les discussions qu’il y a pu avoir pour valider cette devise. Il y a tellement d’interprétations possibles. C’est peut-être cela qu’il faut retenir. “Je me souviens” représente un monde, donc une histoire collective.

2- La mémoire collective

Ce qui rend “Je me souviens” si puissant, c’est sa capacité à évoquer une mémoire collective. Lorsque quelqu’un dit “Je me souviens”, il ou elle ne parle pas seulement de ses souvenirs personnels, mais aussi de ceux de sa communauté, de son pays ou de son peuple. C’est un rappel que nous sommes tous liés par une histoire commune, par des expériences partagées et par des moments qui ont marqué notre culture et notre identité.

Il y a aussi un effet “curseur” lorsqu’on prononce cette phrase. Cela nous ramène mathématiquement à une date précise. On revisite notre propre échelle du temps.

la mémoire collective

3- Les émotions évoquées

“Je me souviens” peut évoquer toute une gamme d’émotions, de la nostalgie à la mélancolie, de la joie à la tristesse. C’est une invitation à se replonger dans le passé, à se remémorer des moments heureux ou des défis surmontés. C’est aussi un rappel des personnes que nous avons perdues, des événements historiques qui ont façonné notre monde et des traditions qui nous rappellent d’où nous venons.

On est ainsi incités à ne pas oublier collectivement un évènement heureux ou malheureux. Une personne qui se souvient invite les autres à se rappeler également de l’évènement. La force du collectif face à ce souvenir peut créer la naissance d’une action ou d’un mouvement plus large. Une contestation a toujours pour origine la mémoire collective d’un désaccord.

La mémoire collective

4- “Je me souviens” au Québec La mémoire collective

Au Québec, “Je me souviens” est bien plus qu’une simple phrase. C’est la devise de la province, inscrite sur les plaques d’immatriculation des véhicules. Elle rappelle l’importance de préserver la culture et l’histoire québécoises. Pour les Québécois, “Je me souviens” est un cri de ralliement qui incite à se souvenir de leur héritage, de leur langue et de leur identité distincte.

5- L‘Universel dans “Je me souviens”

Bien que “Je me souviens” soit étroitement associé au Québec, son message transcende les frontières géographiques. C’est une affirmation de la valeur de la mémoire collective et de la préservation de l’histoire. Chacun d’entre nous peut trouver sa propre signification dans ces mots simples, car nous avons tous des souvenirs et des expériences qui sont précieux à notre manière.

En conclusion, “Je me souviens” est bien plus qu’une phrase. C’est une invitation à la réflexion, à la célébration de la mémoire collective et à la préservation de notre histoire. C’est un rappel que nos souvenirs, qu’ils soient personnels ou partagés, sont une partie essentielle de qui nous sommes et de notre connexion avec le monde qui nous entoure.

Quebec à l'origine de Je me souviens

La mémoire collective est portée par une expression puissance : “Je me souviens” qui nous rappelle l’importance de préserver notre histoire. Nos souvenirs ainsi réveillés, sont un précieux héritage qui façonne notre identité et notre culture.

Vous vous souvenez forcément d’un moment fort de votre vie. N’hésitez pas à nous l’écrire dans cette section. C’est anonyme, alors allez-y !

P&P

Philippe & Peggy
Les derniers articles par Philippe & Peggy (tout voir)