Mon plus beau cadeau d’anniversaire.

Ce souvenir remonte à l’enfance, à l’âge de mes six ans. Je m’en souviens parfaitement parce que c’est le genre d’histoire qui a été raconté de nombreuses fois par mes parents. Chaque fois que je l’entends, j’ai une sensation de nostalgie. Vous savez, c’est ce sentiment qui survient lorsque vous repensez à une période passée. Ce sont ces instants que vous avez envie de revivre car on se dit toujours « c’était bien avant quand même ! ». Mon plus beau cadeau d’anniversaire

À six ans, vous pensez bien que le cadeau d’anniversaire de mes rêves ce n’est pas forcément celui que j’ai aujourd’hui. Pourtant, à cette époque, j’aurais tout donné pour avoir le dernier jouet à la mode : le chien magique de Barbie. Tout le monde en parlait dans la cour de récréation. Dès que la publicité passait à la télévision j’étais hypnotisée par ce jouet qui changeait de couleur au contact de l’eau. Je l’évoquais tellement que mes parents ont fini par me l’offrir le jour de mon anniversaire. Ça y est, j’avais enfin eu le cadeau de mes rêves ! Je n’en revenais pas, je sautais de joie dans toute la maison. Je crois que c’est la première fois que j’étais aussi heureuse de recevoir un cadeau.

Mon plus beau cadeau d'anniversaire

Je n’arrive toujours pas à l’expliquer, mais à cette époque j’étais très attachée à ce jouet et je ne le quittais jamais. J’étais fière de l’avoir et je l’emmenais partout où j’allais. Un jour, mes parents tenaient un stand dans un vide-greniers. Pour m’occuper, j’avais emmené ce fameux jouet. Pendant l’après-midi, une femme arriva à notre stand. Elle discuta longuement avec ma mère pour acheter un jouet à sa fille qui ne cessait de pleurer. Confuse, cette femme nous raconta qu’elle venait d’emménager en France et que c’était difficile pour sa fille de prendre ses marques.

Cette dernière était tellement inconsolable que je suis allé à côté d’elle pour l’amuser. D’un coup, elle semblait intriguée par mon jouet préféré. Je me souviens qu’au moment de le lui avoir tendu, elle a arrêté de pleurer. Elle était tellement contente de l’avoir dans ses bras que spontanément je lui ai dit « je te le donne ».

Ce jour-là, je crois que j’ai davantage grandi. J’ai compris, mais surtout appliqué les valeurs de partage que m’apprenaient mes parents. Pourtant très attachée à ce cadeau, à ce moment précis, j’étais fière. J’étais encore plus fière d’avoir rendu cette fille heureuse que de posséder ce jouet.

Laurie, Bretagne. Mon plus beau cadeau d’anniversaire.

Les derniers articles par adminsite@morganview.fr (tout voir)